Analyser les données de la littérature, proposer des pistes d’amélioration, être force de propositions

Le Centre de preuves assure l’analyse critique des données de la littérature, en évaluant, une fois fixée la validité méthodologique du recueil et de l’analyse des données, leur pertinence clinique (commission scientifique). Le Centre de preuves dégage, à partir de la confrontation de ces données et de l’état de l’existant en France (un état des lieux pouvant être réalisé si besoin), des pistes d’amélioration pour l’organisation de l’offre en santé mentale dont le degré d’applicabilité est pris en compte (commission de suivi).

Le Centre de Preuves produit un rapport faisant la synthèse de ces travaux. Il n’a pas vocation à recommander des pratiques mais à être force de propositions étayées par des données probantes (au sens large du terme) à destination des décideurs et des acteurs de terrain.

Diffusion des savoirs actualisés et accompagnement à leur mise en œuvre

Le Centre de preuves accompagne le processus d’appropriation des acquis par les acteurs (par l’utilisation de différents supports de diffusion) et accompagne les acteurs de terrain dans l’implémentation des améliorations qu’ils ont choisi de mettre en œuvre.

Appui à l’adaptation et à l’évaluation

Dans la perspective de promouvoir la démarche dite de flexibilité (dans la déclinaison concrète des pistes d’amélioration afin de tenir compte de la variabilité des ressources et des obstacles à la mise en œuvre d’un territoire à l’autre) – évaluation (permettant le suivi et l’ajustement des actions d’amélioration à ses objectifs), le Centre de preuves accompagne les acteurs pour concevoir des indicateurs d’impact pouvant être recueillis « en routine ».

Pour les équipes souhaitant s’inscrire dans une recherche évaluative, il propose des schémas d’épidémiologie évaluative adaptée à la thématique d’intérêt choisie.

Une discipline unique : psychiatrie et santé mentale

Il n’existe qu’un Centre de preuves par discipline médicale.
Les thématiques pouvant être traitées dans le Centre de preuves sont celles qui relèvent de la discipline « Psychiatrie et santé mentale ».

La première thématique ouverte dans le cadre du Centre de Preuves, en 2014, a été « Comment améliorer le parcours de soins / de vie des personnes vivant avec un handicap psychique sous tendu par un trouble schizophrénique ».

Un rapport « données de preuves en vue d’améliorer le parcours de soins et de vie des personnes présentant un handicap psychique sous tendu par un trouble schizophrénique » a été produit en septembre 2015.

Le Centre de preuves a vocation à ouvrir de nouvelles thématiques. Le choix des thématiques repose, entre autre, sur le potentiel d’amélioration que l’on peut accorder à cette thématique, compte tenu de l’importance des données acquises et de l’état de l’existant.

Nos partenaires

Les modalités de fonctionnement du Centre de preuves en psychiatrie et en santé mentale reposent sur la participation d’acteurs venus de tous les champs concernés par la thématique c’est-à-dire impliqués, à un moment ou à un autre, dans le parcours de soins / de vie des personnes. Le Centre de Preuves est financé par la Direction Générale de l’Offre de Soins et la Direction Générale de la Cohésion Sociale pour la thématique « Handicap psychique ».